Aide au développement rural au Burkina fasso.

Information sur l’objectif de la tombola.

Le bénéfice de la vente de tickets de la tombola ADNTER est à destination du financement du projet de fabrication de chargeurs solaires pour téléphones portables et tablettes pour le Burkina Fasso.

Cette action entre dans le cadre des objectifs de l’association au titre du développement des nouvelles technologies et de l’économie renouvelable et doit participer au développement économique local.

Descriptif de l’action

Le projet consiste à faire fabriquer localement des chargeurs solaires sur port USB et d’en assurer la vente.

Cahier des charges

La première phase du projet consiste à réaliser deux prototypes fonctionnels de chargeurs solaires sur port USB. L’un à base de composant neuf, l’autre à partir d’éléments de récupération. Ces deux réalisations permettront de chiffrer correctement le coût de chaque exemplaire, les dimensionnements, les plans de montages ainsi que les nomenclatures.

La seconde phase du projet sera de concevoir une formation à destination des adhérents et sympathisants de l’association ainsi qu’à toutes personnes intéressées par ce projet. Une seconde mouture de cette formation sera à destination des futurs personnels de l’atelier de fabrication au BK.

La troisième phase du projet sera la réalisation d’un stand pour la promotion du projet à destination des événements où l’association pourra se présenter. Une opération de financement participatif (crowdfunding) via internet sera mise en place. Ces deux opérations ont pour objectif la levée de fonds.

La quatrième phase du projet sera le recours à des aides financières de la part des institutions, des entreprises et la demande de soutien de personnalités ou d’entreprises.

La cinquième phase du projet sera la création d’un atelier au BF pour le montage et la commercialisation des chargeurs. Une association locale sera créée et assurera la mise en oeuvre du projet sur place.

A la fin de la cinquième phase du projet, ADNTER assurera l’appui du projet dans les domaines suivants : le développement, la formation, le technique.

L’association locale aura en gestion le projet, assurera la production et la commercialisation.

Le projet mis en place devra être autosuffisant pour son financement et son approvisionnement en matière d’oeuvre.

Le projet devra assurer l’emploi d’un nombre significatif de gens issus de la localité où elle sera implantée.